Lorsque l'activité est importante ! Cholinestérase et exposition aux pesticides

Le dosage de l'activité cholinestérase offre une voie thérapeutique claire aux personnes ayant subi une intoxication aux pesticides. Ce test sanguin diagnostique simple permet également de prévoir les complications liées aux apnées postopératoires.

La cholinestérase : de quoi s’agit-il ?

La cholinestérase est une enzyme essentielle à la transmission des signaux nerveux au niveau des jonctions neuromusculaires. Elle hydrolyse l’acétylcholine en acide acétique et en choline pour inhiber la transmission des signaux nerveux via la synapse au niveau des jonctions neuromusculaires.

Deux variantes d’enzymes cholinestérases caractérisées en fonction de leur affinité pour certains substrats sont présentes dans le corps humain.

  1. L’acétylcholinestérase (AChE) hydrolyse l’acétylcholine, principalement localisée dans le système nerveux central, les érythrocytes et les poumons.
  2. La pseudocholinestérase (PChE), également appelée butyrylcholinestérase ou cholinestérase sérique, hydrolyse la butyrylcholine. On la retrouve dans la fraction plasmatique ainsi que dans le foie, le pancréas et le cœur.      

Pourquoi mesurer l’activité cholinestérase dans le sang ?

L’activité de l’enzyme pseudocholinestérase (PChE) dans le sang constitue un biomarqueur pratique qui reflète divers scénarios cliniques, parmi lesquels :

a.) L’exposition aux pesticides

Les pesticides organophosphorés et les carbamates inhibent la cholinestérase, ce qui inhibe en retour la capacité de celle-ci à dégrader l’acétylcholine et interrompt la stimulation excessive du muscle. L’activation répétée et incontrôlée des signaux nerveux au niveau des jonctions neuromusculaires peut entraîner des contractions rapides et incontrôlées de certains muscles, une paralysie respiratoire, des convulsions, voire le décès dans les cas extrêmes.

b) L’apnée postopératoire liée à des variantes héréditaires de la PChE

Certaines personnes héritent de variantes mutées de la PChE qui entraînent une baisse de l’efficacité enzymatique. Ces variantes génétiques défectueuses ne peuvent pas hydrolyser la succinylcholine, un anesthésique courant. Certaines personnes présentent des apnées prolongées après une anesthésie à base de succinylcholine et ont des difficultés à récupérer après l’intervention. Par conséquent, il est important d’identifier avant l'intervention les personnes chez lesquelles l’activité cholinestérase sérique est réduite.


c.) Les maladies hépatiques aiguës et chroniques (hépatite, cirrhose, métastases)

La PChE est synthétisée par le foie et son taux diminue généralement en cas d’altération de la fonction hépatique. Par conséquent, l'activité de la PChE peut refléter de façon précise le fonctionnement du foie.

Quand mesurer le taux de cholinestérase ?

Indications pour le dosage de la cholinestérase :

    • Suspicion d’exposition aux pesticides (organophosphorés ou carbamates) des travailleurs agricoles
    • Surveillance des travailleurs agricoles fréquemment exposés aux pesticides
    • Identification des patients présentant une baisse héréditaire de l’activité de la PChE avant une intervention chirurgicale, en prévention des apnées postopératoires
    • Test de la fonction hépatique chez les patients atteints de maladies chroniques du foie

Produits connexes

Test d’activité cholinestérase de HUMAN

Le test d’activité cholinestérase développé par HUMAN permet de mesurer l’activité sérique de la PChE. Ce test peut s’effectuer manuellement ou sur les analyseurs de biochimie automatiques HUMAN (par ex., HumaStar 300SR ou HumaStar 600).

Intervalles de référence

SexekU/lµkat/l
Femme3.92 – 10.865 - 180
Hommes4.62 – 11.577 - 192

L’élévation de l’activité pseudocholinestérase (PChE) n’a aucune signification pathologique.

Bibliographie

1. Mandour, R.A., Environmental Risks of Insecticides Cholinesterase Inhibitors. Toxicology International, 2013. 20(1): p. 30-34.

2. Barta, C., et al., Analysis of Mutations in the Plasma Cholinesterase Gene of Patients with a History of Prolonged Neuromuscular Block during Anesthesia. Molecular Genetics and Metabolism, 2001. 74(4): p. 484-488.

3. Strelitz, J., L.S. Engel, and M.C. Keifer, Blood acetylcholinesterase and butyrylcholinesterase as biomarkers of cholinesterase depression among pesticide handlers. Occupational and environmental medicine, 2014. 71(12): p. 842-847.

4. Thomas, L., Cholinesterase, in Labor und Diagnose. 2012, TH-Books Verlagsgesellschaft. p. 65-71.

5. Ogunkeye, O.O. and A.I. Roluga, Serum cholinesterase activity helps to distinguish between liver disease and non-liver disease aberration in liver function tests. Pathophysiology, 2006. 13(2): p. 91-93.

6. Soliday, F.K., Y.P. Conley, and R. Henker, Pseudocholinesterase deficiency: a comprehensive review of genetic, acquired, and drug influences. AANA J, 2010. 78(4): p. 313-20.