Les protéines totales urinaires - Plus que de simples protéines...

Ajoutez ce marqueur pronostique rapide et non invasif à vos procédures diagnostiques. Le dosage des protéines totales urinaires permet de diagnostiquer et de surveiller les maladies rénales, le diabète et l’hypertension.

Les protéines totales urinaires (PTU)

Les protéines totales urinaires (PTU) incluent l’ensemble des protéines contenues dans les échantillons d’urine. La présence d’une certaine quantité de protéines (< 150 mg/jour) est considérée comme normale. Cependant, la présence d’une quantité élevée de protéines (> 150 mg/jour) dans l’urine excrétée est appelée protéinurie.

Le kit de dosage des protéines totales urinaires (PTU) détecte les types de protéines suivants :

  • les macroprotéines
    - telles que l’albumine, les immunoglobulines, la transferrine
  • les microprotéines
    - telles que l’alpha-1-microglobuline, la bêta-2-microglobuline, les protéines de Bence Jones*

(*chaînes légères d’immunoglobulines associées au myélome multiple)

Outre le dépistage de la protéinurie, le kit PTU peut également servir à doser les protéines totales dans d’autres liquides organiques, comme le liquide céphalorachidien (LCR). 

Le dosage des PTU est important

Le dosage des PTU est important car la protéinurie est l'un des marqueurs prédictifs les plus précoces de l’altération de la fonction rénale. Il est également important dans le diagnostic des maladies associées à la fonction cardiaque ou thyroïdienne. Le test PTU permet de dépister une protéinurie de façon non invasive, afin de permettre de choisir le bon traitement au bon moment.

Tableau 1
Diabète
Maladie cardiaque et hypertension
Glomérulonéphrite
Affections systémiques (par ex., NL**, VAA***)
Infections
Myélome
Prééclampsie
Exposition aux médicaments, toxines et métaux
Calculs urinaires
Greffe rénale 
Autres maladies rénales


Tableau 1. Pathologies caractérisées par une protéinurie (*néphropathie lupique, **vascularite associée aux ANCA).

Ces maladies sont souvent caractérisées selon le type de protéinurie parmi 4 types principaux (Tableau 2.).

TypeCharactéristiques
Glomérulaireaugmentation de la perméabilité glomérulaire aux protéines
Tubulaire diminution de la réabsorption tubulaire des protéines dans le filtrat glomérulaire
Prérénaleaugmentation de la concentration plasmatique en protéines de bas poids moléculaire
Postrénalesécrétion anormale de protéines dans les voies urinaires

Tableau 2. Types de protéinuries et leur caractéristiques

Les PTU peuvent être dosées dans le cadre d’un examen clinique de routine

Les PTU peuvent être dosées dans le cadre d’un examen clinique de routine, du suivi du patient lorsqu’un précédent dosage des protéines urinaires s’est avéré positif, ou en cas de suspicion de troubles rénaux.

Le nouveau dosage des protéines totales urinaires de HUMAN

permet de mesurer la quantité des protéines totales dans l’urine humaine et le LCR. Le test PTU peut s’effectuer manuellement ou sur les analyseurs de biochimie automatiques HumaStar développés par HUMAN.

Intervalles de référence

Type d'échantillon Unité conventionnelleUnité SI
Échantillon d’urine aléatoire<150 mg/l <220 mg/g Creatinine<25 mg/mmol Creatinine
Urine recueillie<150 mg/24h<150 mg/24h
Liquide céphalorachidien (LCR)150 - 500 mg/l150 - 500 mg/l

HumaStar 600

HumaStar 100 / 200

Bibliographie

1. Atkins, R.C., et al., Association between albuminuria and proteinuria in the general population: the AusDiab Study. Nephrology Dialysis Transplantation, 2003. 18(10): p. 2170-2174.

2. Barratt, J. and P. Topham, Urine proteomics: the present and future of measuring urinary protein components in disease. CMAJ : Canadian Medical Association Journal, 2007. 177(4): p. 361-368.

3. Gorriz, J.L. and A. Martinez-Castelao, Proteinuria: detection and role in native renal disease progression. Transplant Rev (Orlando), 2012. 26(1): p. 3-13.

4. Thomas, L., Urinanalytik, in Labor und Diagnose. 2012, TH-Books Verlagsgesellschaft. p. 631-636.

5. Thomas, L., Harnproteine, in Labor und Diagnose. 2012, TH-Books Verlagsgesellschaft. p. 665 ff.

6. Thomas, L., Labordiagnostik neurologischer Erkrankungen, in Labor und Diagnose. 2012, TH-Books Verlagsgesellschaft. p. 1248.