Détecter le paludisme de manière fiable

« Tests de diagnostic et traitement des recherches sont nécessaires pour mettre au point des outils capables de détecter plus facilement la parasitémie faible chez les porteurs asymptomatiques et pour évaluer l’efficacité des différentes stratégies de dépistage tant aux niveaux de transmission les plus élevés, afin de cibler correctement les interventions, que lorsque les  pays  entrent  dans  la  phase d’élimination. »

- OMS, Stratégie technique mondiale de lutte contre le paludisme 2016 – 2030, 2015

La microscopie et les TDR ne sont pas capables de dépister les parasites dans les contextes de faible transmission.

Flux de travail simple et rapide du système
Malaria-LAMP

Le flux de travail LoopampTM permet une extraction d'ADN facile et une préparation des mélanges réactionnels en quelques étapes sans avoir besoin d'un autre équipement. Grâce aux stockage et transport des réactifs à température ambiante ainsi que la performance excellente des tests, le dosage moléculaire de pathogènes peut être disponible même dans les zones rurales avec des installations limitées.

  • Spécificité et sensibilité élevées
  • Délais d'exécution très courts
  • Traitement facile
  • Haut degré de robustesse
  • Interprétation facile des résultats, soit visuellement (HumaLoop), soit à l'aide d'un turbidimètre (système HumaTurb)

Haute fiabilité assurée par des performances optimales

  • Sensibilité de 96 à 100 % et spécificité de 97 à 100 %
  • Seuil de détection : 1 parasite / µl
  • Différenciation entre les espèces Plasmodium panP. falciparum et P. vivax
  • Méthode mentionnée dans la note d’orientation de l’OMS sur le diagnostic du paludisme dans les contextes de faible transmission