Protéines

Albumin (ALB)

L'albumine est la principale protéine de fixation et de transport dans le corps humain. Les fonctions de l'albumine sont multiples : maintien de la pression osmotique colloïdale, fixation et transport de protéines, d'ions métalliques, de bilirubine, d'acides gras libres, d'hormones, de médicaments, servant de réserve en acides aminés pour la synthèse des protéines et de principal antioxydant dans la plasma. L'albumine est mesurée pour le suivi des patients souffrant de maladies hépatiques aiguës, en cas de suspicion de cirrhose du foie et le suivi des patients atteints de cette maladie, le diagnostic d'un état œdémateux et le pronostic des personnes âgées hospitalisées.

Test colorimétrique pour la détermination quantitative de l'albumine dans le sérum et le plasma humains.

Nom du kitType de réactifPrésentationREF
Albumin liquicolorRéactif universel1 x 1000 ml10560
Albumin liquicolorRéactif universel 4 x 100 ml 156004 
Albumin liquicolorRéactif de système pour
4 x 60 tests10560300
Albumin liquicolorRéactif de système pour
6 x  150 tests10560600


Produits connexes

anti-Streptolysin-O (ASL, ASO)

Les anti-streptolysines-O sont des anticorps dirigés contre la streptolysine O, une hémolysine sécrétée par le streptocoque ?-hémolytique du groupe A. Les streptocoques sont responsables d'infections diverses comprenant la pharyngite aiguë et d'autres maladies comme la glomérulonéphrite, la fièvre rhumatismale, l'endocardite bactérienne et la scarlatine. Le temps nécessaire à l'apparition d'anticorps anti-streptolysine-O détectables est de 1 à 4 semaines après une infection à streptocoques. Les résultats du test doivent toujours être évalués conjointement avec d'autres résultats cliniques.

Test immunoturbidimétrique optimisé par l'emploi de particules de latex pour la détermination quantitative de la anti-streptolysine-O dans le sérum humain.

Nom du kitType de réactifPrésentationREF
anti-Strepolysin-O (ASO)Réactif universel2 x 50 ml11251P
anti-Strepolysin-O (ASO)Réactif de système pour
1 x 100 tests11251300
anti-Strepolysin-O (ASO)Réactif de système pour
1 x  210 tests11251600


Calibrateurs et contrôles requis

Apolipoprotein A1 (APO A1)

Les apolipoprotéines A1 sont les constituants majeurs des lipoprotéines de haute densité (HDL-c). L'APO A1 a pour rôle d'épurer l'excès de cholestérol des tissus. Des taux réduits d'APO A1 ont été observés chez les patients présentant une maladie coronarienne. Les dosages de l'APO A1 sont utilisés pour identifier les patients présentant des facteurs génétiques conduisant à une baisse du cholestérol HDL. Depuis de nombreuses années, des taux bas de lipoprotéines de haute densité (HDL) et des taux élevés de lipoprotéines de basse densité (LDL) sont associés à un risque accru de maladies cardiovasculaires.

Test immunoturbidimétrique pour la détermination quantitative de l'apolipoprotéine A1 dans le sérum humain.

Nom du kitType de réactifPrésentationREF
Apolipoprotein A1
(APO A1)
Réactif universel2 x 30 ml11101
Apolipoprotein A1
(APO A1)
Réactif de système pour
1 x  70 tests11101600

Calibrateurs et contrôles requis

Apolipoprotein B (APO B)

Les apolipoprotéines B sont les constituants majeurs des lipoprotéines de basse densité (LDL-c). L'APO B est nécessaire pour la réaction avec les récepteurs LDL dans le foie et sur les membranes cellulaires et est ainsi impliquée dans le transport du cholestérol du foie vers les cellules des vaisseaux sanguins. Des taux élevés d'APO B sont fréquemment retrouvés lors de processus athérosclérotiques des vaisseaux et constituent un risque de développement d'une athérosclérose. Depuis de nombreuses années, des taux bas de lipoprotéines de haute densité (HDL) et des taux élevés de lipoprotéines de basse densité (LDL) sont associés à un risque accru de maladies cardiovasculaires.

Test immunoturbidimétrique pour la détermination quantitative de l'apolipoprotéine B dans le sérum humain.

Nom du kitType de réactifPrésentationREF
Apolipoprotein B (APO B)Réactif universel2 x 30 ml11102
Apolipoprotein B (APO B)Réactif de système pour
1 x  70 tests11102600

Calibrateurs et contrôles requis

Complement C3 (C3c)

Le complément C3 (C3c) joue un rôle essentiel dans les voies classique et alterne d'activation du complément. Le C3c est un constituant de la C5 convertase. Après activation, les produits de clivage de C3c ont plusieurs fonctions biologiques importantes. Le C3b est une opsonine impliquée dans la fixation des cellules immunes, le C3a est une anaphylatoxine et une toxine chimique. De plus, le C3c agit comme une protéine de phase aiguë ; des taux élevés peuvent donc être trouvés lors de processus inflammatoires aiguës. Des taux abaissés ont été rapportés lors de maladies du complexe immun, d'infections récidivantes à bactéries pyrogènes, de glomérulonéphrites et de déficits héréditaires.

Test immunoturbidimétrique pour la détermination quantitative du complément C3 (C3c) dans le sérum humain.

Nom du kitType de réactifPrésentationREF
Complement C3Réactif universel2 x 20 ml11110
Complement C3Réactif de système pour1 x  70 tests11110600

Calibrateurs et contrôles requis

Complement C4 (C4)

Le complément C4 (C4) est un constituant de la C3 convertase et de la C5 convertase. Le dosage des protéines du complément aide au diagnostic de troubles immunologiques, notamment de ceux associés aux déficits de composants du complément. Des taux abaissés sont retrouvés dans l’angio-œdème héréditaire, des maladies à complexes immuns et des déficits héréditaires.

Test immunoturbidimétrique pour la détermination quantitative du complément 4 (C4) dans le sérum humain.

Nom du kitType de réactifPrésentationREF
Complement C4Réactif universel2 x 20 ml11113
Complement C4Réactif de système pour
1 x 70 tests11113600

Calibrateurs et contrôles requis

C-reactive protein (CRP)

La protéine C-réactive (CRP) est une protéine de phase aiguë synthétisée dans le foie. Les processus inflammatoires, les infections bactériennes, les polytraumatismes, l'infarctus du myocarde et certaines autres maladies (comme M. Bechterew, M. Crohn, arthrite rhumatoïde) sont accompagnés d'une augmentation significative de la concentration en CRP. La concentration en CRP est également élevée suite à une intervention chirurgicale. Il a été montré qu'une élévation persistante des taux de CRP peut être associée à un mauvais pronostic pour les patients. La surveillance de l'évolution des taux de CRP peut donc aider à la mise en place précoce du traitement nécessaire.

Test immunoturbidimétrique pour la détermination quantitative de la protéine C-réactive dans le sérum et le plasma humains.

Nom du kitType de réactifPrésentationREF
CRP BufferRéactif universel 4 x 100 ml11141
CRPRéactif universel1 x 10 ml11241
CRPRéactif de système pour
2 x 100 tests11241300
CRPRéactif de système pour
5 x 250 tests11241600


Calibrateurs et contrôles requis

Cystatin-C (CYSTC)

La cystatine C est un excellent biomarqueur de la filtration glomérulaire (GFR) et est utilisée pour le diagnostic et la prise en charge des maladies rénales. La cystatine C est filtrée librement par la membrane glomérulaire du rein pour être ensuite réabsorbée et métabolisée par les cellules rénales. La concentration en cystatine C dépend directement du débit de filtration glomérulaire (GFR).

Test immunoturbidimétrique optimisé par l'emploi de particules de latex pour la détermination quantitative de la cystatine C dans le sérum humain.

Nom du kitType de réactifPrésentationREF
Cystatin-C liquidirectRéactif universel1 x  40 ml11150

Calibrateurs et contrôles requis

Ferritin (FER)

La ferritine est la principale protéine de stockage du fer dans l'organisme. La ferritine présente dans le sérum en concentration faible est directement proportionnelle à l'ampleur des réserves de fer dans le corps. En règle générale, les variations dans les réserves de fer se reflètent dans le taux de ferritine sérique. Le dosage de la ferritine est utilisé comme aide dans le diagnostic des anémies par déficit en fer et de l'hémochromatose (surcharge en fer).

Latex enhanced immunoturbidimetric test for the quantitative determination of ferritin in human serum und plasma.

Nom du kitType de réactifPrésentationREF
FerritinRéactif universel1 x  37,5 ml11610
FerritinRéactif de système pour
1 x  90 tests11610600

Calibrateurs et contrôles requis

Glycohemoglobin HbA1 (HbA1c, HbA1)

Le dosage de l'HbA1c est utilisé pour le suivi glycémique à long terme des patients diabétiques. Le taux d'HbA1c est le reflet du taux moyen de sucre dans le sang sur les 4 à 8 semaines précédentes. Une élévation du taux d'HbA1c indique une glycémie mal contrôlée. Le traitement à long terme du diabète requiert l'évaluation des taux de glucose sanguins afin d'éviter des complications aiguës du diabète comme l'acidocétose et l'hyperglycémie. De plus, le contrôle efficace des taux de glucose sanguin limite le risque d'apparition de complications à long terme comme la rétinopathie, la neuropathie et les maladies cardio-vasculaires.

Dosage immunologique pour la détermination photométrique directe de l'HbA1c dans le sang total EDTA.

Dosage immunologique, méthode directe

Nom du kitType de réactifPrésentationREF
HbA1c liquidirectRéactif universel1 x  40 ml10770
HbA1c liquidirectRéactif de système pour
1 x  135 tests10770600

Méthode de séparation par échange d'ions sur résine

Nom du kitType de réactifPrésentationREF
Glycohemoglobin HbA1Réactif universel1 x 20 tests10657
Glycohemoglobin HbA1Réactif universel1 x 100 tests10658

Calibrateurs et contrôles requis

Hemoglobin (Hb)

La mesure du taux d'hémoglobine est essentielle pour le diagnostic d'une anémie.

Test colorimétrique pour la détermination quantitative de l'hémoglobine dans le sang capillaire et le sang total EDTA.

Nom du kitType de réactifPrésentationREF
Hemoglobin liquicolorRéactif universel10 x  500 ml10751

Homocysteine (HCY)

L'homocystéine est un acide aminé produit à partir des protéines apportées par l'alimentation. Des taux élevés d'homocystéine sont associés à un risque significativement plus élevé de maladies cardiovasculaires et de maladies artérielles périphériques. Une élévation des taux d'homocystéine mesurés dans le sang est le plus souvent due à une pathologie rénale, un faible apport alimentaire en vitamine B et / ou folate ou à des troubles héréditaires du métabolisme de la méthionine, un acide aminé essentiel (polymorphisme 677C>T du gène MTHFR).

Test enzymatique UV pour la détermination quantitative de l'homocystéine dans le sérum et le plasma humains.

Nom du kitType de réactifPrésentationREF
Homocysteine liquiUVRéactif universel1 x  34 ml11140

Produits connexes

Immunoglobin A (IgA)

Les immunoglobulines sont les principaux composants du système immunitaire humoral. Les paramètres d'intérêt clinique sont les déficits en immunoglobulines et les taux augmentés d'immunoglobulines. Les changements dans les concentrations sériques en immunoglobulines peuvent être catégorisés comme suit :

  • Hypogammaglobulinémies : les sujets avec un déficit en IgA sécrétoires sont plus susceptibles d'être atteints d'infections mucosales, d'atopie et de maladies auto-immunes. Chez les sujets présentant un déficit caractérisé par une absence d'IgA, la prévalence de maladies rhumatismales et de lymphomes est supérieure à la moyenne.
  • Gammapathies polyclonales : les taux sont augmentés dans les maladies hépatiques chroniques, les infections chroniques, notamment de l'appareil gastro-intestinal et des voies respiratoires, une néoplasie du tractus gastro-intestinal inférieur, une maladie inflammatoire de l'intestin, certains déficits immunitaires comme le syndrome de Wiskott-Aldrich et l'arthrite rhumatoïde.
  • Gammapathies monoclonales : myélomes multiples à IgA

Test immunoturbidimétrique pour la détermination quantitative des immunoglobulines A (IgA) dans le sérum humain.

Nom du kitType de réactifPrésentationREF
Immunoglobulins direct IgARéactif universel2 x 10 ml11501
Immunoglobulins direct BufferRéactif universel4 x 40 ml11505
Immunoglobulins direct IgARéactif de système pour
1 x 100 tests11501300
Immunoglobulins direct IgARéactif de système pour
1 x 250 tests11501600


Calibrateurs et contrôles requis

Immunoglobin G (IgG)

Les IgG jouent un rôle particulièrement important dans la défense à long terme du corps contre les infections du fait qu'elles présentent une réponse plus lente mais plus soutenue que les IgM à la stimulation antigénique primaire ; cependant, les taux d'IgG augmentent rapidement et précocement en réponse à une réexposition à la même stimulation antigénique. Les IgG interviennent dans la phagocytose et activent le complément. Les IgG sont les seules immunoglobulines capables de franchir le placenta et ont donc une importance particulière dans la défense contre les infections du nouveau-né. Les changements dans les concentrations sériques en immunoglobulines peuvent être catégorisés comme suit :

  • Hypogammaglobulinémies : le déficit en IgG peut être génétique, comme dans l'immunodéficience combinée sévère ou acquis, comme dans le SIDA. Le diagnostic définitif requiert une évaluation approfondie de la réponse immunitaire. Les taux d'IgG sont également diminués dans le cas de brûlures, dans le syndrome néphrotique, les entéropathies avec perte protidique et les myélomes non-IgG.
  • Gammapathies polyclonales : taux élevés d'IgG dans les maladies auto-immunes (lupus érythémateux systémique, arthrite rhumatoïde, syndrome de Sjögren), la sarcoïdose, les maladies chroniques du foie, certaines maladies parasitaires et les infections chroniques ou récurrentes.
  • Gammapathies monoclonales :  ex. myélome multiple à IgG, lymphomes, leucémie et autres tumeurs malignes.

Test immunoturbidimétrique pour la détermination quantitative des immunoglobulines G (IgG) dans le sérum humain.

Nom du kitType de réactifPrésentationREF
Immunoglobulins direct IgGRéactif universel2 x 10 ml11502
Immunoglobulins direct BufferRéactif universel4 x 40 ml11505
Immunoglobulins direct IgGRéactif de système pour
1 x 100 tests11502300
Immunoglobulins direct IgGRéactif de système pour
1 x 250 tests11502600


Calibrateurs et contrôles requis

Immunoglobin M (IgM)

Les immunoglobulines sont les principaux composants du système immunitaire humoral. Les fonctions principales des IgM dans la réponse immunitaire sont l'agglutination des pathogènes et l'activation de la voie classique du complément. Des taux élevés d'IgM dans le sérum de cordon ombilical ou pendant les quatre premières semaines de vie peuvent indiquer des infections intra-utérines ou néonatales comme la rubéole, le cytomégalovirus, la toxoplasmose ou la syphilis. Les changements dans les concentrations sériques en immunoglobulines peuvent être catégorisés comme suit :

  • Hypogammaglobulinémies : un déficit en IgM est rare et associé à des infections pyrogènes récurrentes.
  • Gammapathies polyclonales : les taux d'IgM sont augmentés dans la cirrhose biliaire primaire, les infections dues à un hémoprotozoaire comme le paludisme, les infections virales ou bactériennes et l'arthrite rhumatoïde.
  • Gammapathies monoclonales, comme dans la macroglobulinémie de Waldenström et le lymphome malin.

Test immunoturbidimétrique pour la détermination quantitative des immunoglobulines M (IgM) dans le sérum humain. 

Nom du kitType de réactifPrésentationREF
Immunoglobulins direct IgMRéactif universel2 x 10 ml11503
Immunoglobulins direct BufferRéactif universel4 x 40 ml11505
Immunoglobulins direct IgMRéactif de système pour
1 x 100 tests11503300
Immunoglobulins direct IgMRéactif de système pour
1 x 250 tests11503600


Calibrateurs et contrôles requis

Lipoprotein (a) (Lp(a))

Un taux élevé de Lp(a) constitue un facteur de risque de maladie coronaire indépendant de tous les autres paramètres lipidiques. Les concentrations en Lp(a) dans le sang varient entre les individus et peuvent aller de niveaux quasiment indétectables jusqu'à des niveaux supérieurs à 100 mg/dl. Les différences entre les taux de Lp(a) sont dues à des facteurs héréditaires et donc très peu influencées par le mode de vie. La présence de taux élevés de Lp(a) dans le sérum est un marqueur important d'un risque accru d'athérosclérose et de maladies coronaires.

Test immunoturbidimétrique optimisé par l'emploi de particules de latex pour la détermination quantitative de la lipoprotéine (a) dans le sérum humain.

Nom du kitType de réactifPrésentationREF
Lipoprotein (a), Lp(a)Réactif universel1 x 3 ml11105
Lipoprotein (a), Lp(a)Réactif de système pour
1 x 90 tests11105600

Calibrateurs et contrôles requis

Microalbumin (MALB)

La microalbuminurie est un marqueur précoce d'une détérioration de la fonction rénale chez les personnes diabétiques et sa surveillance régulière est un élément important du suivi de ces patients. Des études prospectives ont montré qu'une augmentation de l'excrétion d'albumine dans l'urine précède et est hautement prédictive d'une néphropathie diabétique, de l'insuffisance rénale terminale et d'une rétinopathie proliférante dans le diabète de type I. Chez les patients atteints d'un diabète de type II, une augmentation de l'excrétion urinaire d'albumine est un indicateur prédictif indépendant d'une néphropathie évolutive, d'une athérosclérose et de la mortalité cardiovasculaire. Une excrétion augmentée d'albumine dans les urines, associée ou non associée à une hyperinsulinémie, traduit un risque cardiovasculaire accru chez les sujets non diabétiques.

Test immunoturbidimétrique pour la détermination quantitative de la micro-albumine dans l'urine recueillie sur une période donnée ou l'urine spontanée (milieu de jet).

Nom du kitType de réactifPrésentationREF
MicroalbuminRéactif universel1 x 5 ml11120
MicroalbuminRéactif de système pour
1 x 90 tests11120600

Calibrateurs et contrôles requis

Rheumatoid Factors (RF)

Les facteurs rhumatoïdes sont un groupe d'auto-anticorps (IgM, IgG) dirigés contre le fragment Fc des IgG humaines. Des titres élevés de facteurs rhumatoïdes sont trouvés dans différentes maladies rhumatoïdes et non rhumatoïdes. Des titres de facteurs rhumatoïdes plus élevés se rencontrent fréquemment chez les patients présentant une dégénérescence des articulations à progression rapide et chez ceux présentant des manifestations extra-articulaires telles que des nodules rhumatiques subcutanés. Un facteur rhumatoïde positif se rencontre également en cas de maladies rhumatoïdes auto-immunes et de maladies non rhumatismales à fréquence variable, comme le lupus érythémateux systémique, le syndrome de Sjögren, l'endocardite bactérienne subaiguë et autres infections bactériennes, l'hépatite infectieuse, les maladies hépatiques chroniques, les maladies pulmonaires actives chroniques, les infections parasitaires et les infections virales. Le diagnostic d'une maladie rhumatoïde ne doit pas reposer uniquement sur les facteurs rhumatoïdes mais doit également prendre en considération les signes cliniques.

Test immunoturbidimétrique pour la détermination quantitative des facteurs rhumatoïdes (IgM) dans le sérum humain.

Méthode immunoturbidimétrique

Nom du kitType de réactifPrésentationREF
Rheumatoid Factors (RF)Réactif universel2 x  50 ml11261P
Rheumatoid Factors (RF)Réactif de système pour1 x  100 tests11261300
Rheumatoid Factors (RF)Réactif de système pour1 x  210 tests11261600

Méthode immunoturbidimétrique optimisée par l'emploi de particules de latex

Nom du kitType de réactifPrésentationREF
Rheumatoid Factors (RF)Réactif universel2 x  50 ml11261PA


Calibrateurs et contrôles requis

Transferrin (TRF)

La transferrine est la principale protéine de transport du fer. La transferrine est une protéine négative de la phase aiguë dont le taux diminue au cours des états inflammatoires et en cas d'affections malignes. Les taux de transferrine sont augmentés dans les déficits en fer, la grossesse, la néphrose lipoïdique et en cas de prise d’œstrogènes. Des taux diminués peuvent être observés dans les déficits héréditaires, la prise de testostérone, l'infection, les états inflammatoires aigus, certaines formes de néphrose, les tumeurs, l'hémochromatose, le paludisme aigu et les carences nutritionnelles.

Test immunoturbidimétrique pour la détermination quantitative de la transferrine dans le sérum humain.

Nom du kitType de réactifPrésentationREF
TransferrinRéactif universel2 x 30 ml11115
TransferrinRéactif de système pour
1 x 70 tests11115600

Calibrateurs et contrôles requis

Urinary Total Protein (UTP)

La détermination des protéines totales dans l'urine permet de diagnostiquer et de traiter les maladies rénales primaires et secondaires et de diagnostiquer les maladies associées à la fonction cardiaque et thyroïdienne. L'augmentation de la concentration totale de protéines dans l'urine (protéinurie) est une découverte urinaire très courante et constitue l'un des principaux symptômes de l'insuffisance rénale, en plus de la réduction de l'eGFR.

Des concentrations accrues de protéines totales dans le liquide céphalorachidien (LCR) sont observées dans divers états pathologiques du système nerveux central (SNC), p. ex. hémorragie cérébrale, méningite bactérienne ou virale, troubles inflammatoires du SNC et tumeurs.

Test colorimétrique pour la détermination quantitative des protéines totales dans l'urine humaine et le liquide céphalorachidien (LCR).

Nom du kitType de réactifPrésentationREF
Urinary Total Protein liquicolor Réactif universel3 x 30 ml10590
Urinary Total Protein liquicolorRéactif de système pour
3 x 50 tests10590300

Calibrateurs et contrôles requis